Lettre de Christian Jacob à l’ensemble des adhérents

Madame, Monsieur,
Je tenais tout d’abord à vous adresser tous mes remerciements pour votre mobilisation et la confiance que vous m’avez accordée lors de l’élection interne de notre Mouvement.
Dans l’exercice de mes responsabilités publiques, mon engagement syndical d’abord, mon engagement politique ensuite, j’ai toujours considéré que rien n’a plus d’importance que le collectif, la force du collectif.
La Droite française, depuis 7 ans, a beaucoup souffert de ses divisions et a payé très cher une forme de culte inconsidéré des égos. Je pense que les Français attendent autre chose de nous.
Ils attendent que nous nous mettions au travail, au service de notre Mouvement, de ses valeurs, et au service des Français, avec beaucoup d’humilité, de sens de l’écoute et de proximité.
Avec l’envie du rassemblement et de la réconciliation aussi car je suis persuadé que notre envie de travailler ensemble, dans la Maison, est plus forte que tout.
C’est avec ces objectifs, l’écoute, la proximité et le rassemblement que j’ai constitué l’équipe dirigeante des Républicains et un conseil stratégique qui démontrent que nous avons tiré les leçons du passé et que l’heure du Rassemblement a sonné.
Cette équipe dirigeante devra avoir une obsession : parler à tous les Français, de tous les sujets.
La Droite française, c’est son histoire, en particulier sous la Vème République, a vocation à être ouverte, populaire, en phase avec les attentes profondes des Français. Si elle renonce à cet idéal, elle se recroquevillera et manquera à sa promesse.
Cette équipe, ce sera donc d’abord celle d’une Droite qui est au travail. Je veillerai personnellement, avec Guillaume PELTIER, 1er Vice-Président délégué, Aurélien PRADIE, Secrétaire général et Annie GENEVARD, présidente du conseil national, à ce que le cloisonnement soit proscrit à tous les étages de la vie du Mouvement.
Tous nos vice-présidents, en lien très étroit avec nos Secrétaires généraux adjoints auront en charge de proposer la création et l’animation de Forums thématiques. Ces forums seront largement ouverts sur le monde socio-économique, sur le monde associatif, sur les corps intermédiaires qui sont les grands sacrifiés du macronisme.
C’est indispensable si nous voulons redevenir audibles et crédibles. Indispensable si nous voulons valoriser vos talents et vos expériences de militants sur le terrain. Indispensable enfin si nous souhaitons faire des propositions concrètes qui parlent vraiment aux Français.
Notre Mouvement sera celui d’une Droite républicaine au travail qui préparera avant l’été prochain, un grand rendez-vous des idées, un Congrès refondateur dont les Français seront les acteurs avec vous toutes et tous.
Nous y mettrons toute notre énergie, notre cœur et notre détermination à porter les valeurs qui font notre fierté.
Dans cette perspective, j’ai demandé à Jean LEONETTI de présider une mission de préfiguration d’une Fondation qui nous permettra d’aller au contact des Français au-delà de nous-mêmes.
Droite populaire. Droite au travail. Mais aussi Droite des territoires.
Notre équipe dirigeante fait une place inédite aux élus des territoires. Des Maires, des élus des départements et des régions qui sont notre force. Nos trois grandes associations d’élus auront leur place au sein du conseil stratégique.
La crédibilité de la gestion dans les territoires, c’est nous.
Pour la première fois, le fonctionnement de notre Mouvement reposera sur des secrétaires généraux adjoints délégués à chacune de nos treize régions. Ils seront membres de l’équipe dirigeante.
Déconcentration du fonctionnement : j’y crois beaucoup et c’est clairement une « petite » révolution pour un Mouvement comme le nôtre. Ces secrétaires généraux délégués aux régions auront à faire vivre le Mouvement au plus près des territoires, en lien avec nos fédérations et nos circonscriptions.
Enfin, je souhaite que ce Parti redevienne une référence pour les jeunes de France. Renouer avec la jeunesse, c’est porter une grande organisation de jeunesse. Peu de dirigeants politiques ont eu la chance comme moi de présider une grande organisation de jeunesse structurée. Pour faire vivre une organisation, il faut lui donner des moyens et une vraie autonomie de gestion. Nous allons travailler dans ce sens car c’est indispensable et vital pour notre avenir.
Vous avez constaté que notre équipe dirigeante est à l’image de cette ambition. Elle est jeune, avec des talents venus de tous les territoires de France.
Soyez assurés qu’elle a un appétit et une envie de parler de tous les sujets à tous les Français et qu’elle travaillera dur, avec vous, pour porter notre ligne politique.
Notre ligne politique, c’est celle de notre capacité à revenir à l’essentiel pour le Mouvement que nous incarnerons dans l’histoire de France. L’essentiel à mes yeux, est de proposer une alternance et de gouverner à nouveau.
Lors du vote pour la présidence de notre Mouvement, vous avez massivement choisi cette ligne. Nous la porterons et la défendrons sans relâche.
Un grand Mouvement comme le nôtre doit être capable de parler :
– Du rayonnement de la France en Europe et dans le monde. Une France qui s’est isolée et affaiblie sous la présidence de Macron
– Parler d’autorité de l’Etat et de sécurité
– De lutte contre le communautarisme et de laïcité. Nous sommes les seuls à porter un discours réaliste, courageux et républicain sur cette question majeure.
– Du travail, de la liberté d’entreprendre et de la diminution du poids de la sphère publique dans un pays dont les classes moyennes et les retraités se paupérisent. Ce doit être notre défi.
– Parler de liberté et d’aménagement des territoires
– De politique familiale et de solidarité nationale en tendant la main aux plus fragiles
– Parler enfin d’environnement en bâtissant un pacte agro-environnemental qui associera alimentation, santé, production agricole et écologie.
Je suis convaincu que grâce à la force du collectif, nous saurons donner une belle image de nous-mêmes.
Vous serez dans les prochains mois les acteurs de cette grande ambition collective. J’en serai le garant car je sais ce que représente la puissance du militantisme et que rien ne se fera sans vous.
Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Christian Jacob
Président des Républicains